SOS Faons Neuchâtel 

sauvetage de faons organisé par la fondation SOS Chats Noiraigue 

SOS Faons (Neuchâtel) est un projet lancé par la Fondation SOS Chats Noiraigue qui a pour objectif de sauver les faons cachés dans les hautes herbes avant la fauche des champs (de mai à juillet).

Les agriculteurs intéressés peuvent prendre contact avec nous afin que nous nous rendions sur leurs parcelles à faucher et de procéder à une détection des faons. Pour ce faire nous utilisons des drones munis d’une caméra infrarouge. Ce dispositif permet de vérifier les champs de manière sûre et très rapidement (~ 1-2 min / ha). Ce service est entièrement gratuit !

Pourquoi le sauvetage des faons ?

Les chevrettes mettent bas dans le courant des mois de mai et de juin dans les hautes herbes. Les 3 premières semaines de leurs vies, les faons n’ont pas d’odeur afin d’éviter d’attirer l’attention des prédateurs. C’est pourquoi leurs instincts de survie leur dictent de se terrer et de rester immobile à l’approche d’un danger.

Durant la période de la fauche qui se déroule généralement de mai à juillet, beaucoup de faons se font faucher par les machines agricoles (des milliers en Suisse).

Pour éviter une mort atroce aux petits chevreuils et une épreuve traumatisante pour les agriculteurs et les chevrettes, notre Fondation SOS Chats Noiraigue propose des missions de sauvetage gratuites aux agriculteurs du canton (et région limitrophe si disponibilité).

Méthode utilisée

Les anciennes méthodes pour détecter les faons par battue donnent un résultat positif dans seulement 50% des cas, ils sont si bien cachés qu’ils sont quasiment invisibles. C’est pourquoi nous utilisons une méthode quasiment infaillible qui permet de localiser les faons (ou autres animaux) à l’aide de drones munis de caméra thermique.

Déroulement d’une mission

A titre indicatif

  • Les agriculteurs prennent rendez-vous avec nous par téléphone. Nous leur donnons une date et une tranche horaire en fonction de leur demande (Les missions s’effectuent entre 4h30 et 9h00 du matin afin d’avoir un contraste suffisant avec la caméra thermique.).
  • Le jour de la mission, un/une pilote et un/une accompagnant/e se rendent chez l’agriculteur qui les accompagnera vers les champs à survoler afin d’être sûr des parcelles à vérifier, et il mettra à disposition 2 cageots (en bois) pour isoler les faons.
  • Une fois les champs identifiés, l’agriculteur est libre de rester pour donner un coup de main ou de continuer son travail.
  • Le/La pilote prépare le drone et le plan de vol
  • Ensuite, il lancera la mission (vol automatique). Pendant que le drone survole le champ, le/la pilote et l’accompagnant/e observent l’écran afin d’identifier les points chauds qui sont potentiellement des animaux.

 

 

 

 

 

 

 

  • La mission terminée, le/la pilote retourne avec le drone pour voir les points qui ont été identifiés. S’il y a un doute ou s’il s’agit d’un faon (ou autre animal), l’accompagnant/e et / ou l’agriculteur se rendent dans le champ à pied (Ils seront guidés par le pilote par téléphone). Dans le cas où il s’agit bien d’un faon/animal, nous allons le sécuriser et si c’est autre chose, nous allons vérifier le point suivant, ainsi de suite.
  • Sécuriser un faon/animal : un cageot va être positionné sur le faon de manière qu’il ne puisse s’enfuir. Des pierres vont être mises sur le cageot qui va être recouvert d’herbe pour que le faon se sente protégé et qu’il soit à l’ombre. Ensuite un drapeau va être planté à côté afin d’indiquer l’emplacement du faon à l’agriculteur.
  • /!\ Nous ne touchons jamais les faons, cette pratique est trop risquée. Elle peut entraîner sa mort, si par malheur nous déposons notre odeur d’humain sur lui. De plus, comme pour chaque être vivant les premières expériences de sa vie auront des conséquences tout au long de son existence. 
  • Une fois la mission terminée, nous contacterons l’agriculteur (s’il n’est pas resté sur place) afin de lui faire un compte rendu de la situation et l’informer qu’il peut venir faucher le plus rapidement possible.
  • Une fois le champ fauché, l’agriculteur enlèvera le cageot. Un des parents du faon viendra le rechercher une fois le danger écarté.
  • L’agriculteur pourra ensuite faucher les 2m carré restants.
  • Mission terminée ✅


Entrer en contact

Par téléphone
Pour tout renseignement général

.
+41 32 863 22 05
Fondation SOS Chats Noiraigue

Par téléphone
Pour une demande d’intervention
pour la détection des faons

+41 78 760 94 68
Aurore Lecerf, responsable projet

Par E-mail

ADRESSE

Fondation SOS Chats Noiraigue
c/o SOS Faons NE
Derrière Cheseaux 2
2103 Noiraigue

COORDONÉES BANCAIRES

Fondation SOS Chats Noiraigue
BCN
2001 Neuchâtel
CH30 0076 6000 1023 6364 1
Mention: SOS Faons NE